· 

Une semaine en Suède

Me voilà reparti en Suède rejoindre Pasi pour partager avec Sébastien (futur second guide pour cette destination), Anthony et Joël (clients passionnés de pêche) cette destination rêvée pour la pêche de l’ombre et du SAUMON ! Une semaine de bivouac au milieu de rien pour profiter un maximum de ces étendues immenses.

Jour 1 :

Arrivée à l’aéroport de Luleå 14h30, le souci, c’est que nos valises ne nous ont pas suivies… Après de longues discutions en anglais avec le personnel de l’aéroport, nous apprenons qu’elles devraient être là pour le lendemain 11h… Il ne nous reste plus qu’à attendre en croisant les doigts ! Nous décidons de nous arrêter dans un magasin pour acheter deux ensembles lancés pour « bricoler » le premier jour en attendant nos cannes. Nous voilà donc partis direction le grand nord !

La cabine (refuge) où nous avions logé l’automne dernier à plusieurs reprises n’avait pas bougé. Elle nous attendait au bord de l’eau, prête à accueillir cinq pêcheurs pour une semaine.


Jour 2 :

La première nuit fut un peu froide avec 5°C au matin et surtout la météo ne s’était pas trompée, la pluie était au rendez-vous. Pasi (le guide local) commence par une petite présentation du matériel et c’est parti pour faire nager les premiers leurres. Pendant ce temps, Sébastien et moi, sommes retournés chercher nos valises à l’aéroport.

Ouf elles étaient bien arrivées, le séjour pouvait commencer !

Le chemin du retour à peine entamé, nous recevons des nouvelles de l’autre groupe avec une photo …

 

BLAAAAA ! C’est un gros bécard qui est venu ouvrir le bal ! De son côté, Joël en a décroché un joli.

L’après-midi, nous décidons de tester les cannes au toc et à mouche pour prendre les premiers ombres. Les poissons étaient présents, mais la légère crue les rendait timides et les touches n’étaient pas aussi fréquentes que l’an passé.

Pasi, fidèle à lui-même, n’a pas laissé tranquilles les saumons et en a sorti deux ! Quatre saumons touchés le premier jour, même Pasi n’en revenait pas !


Jour 3 :

Il fait beau, la brume remonte la rivière, une bonne journée est attendue.

Le résultat du premier jour de pêche nous pousse à commencer par le saumon. Trois spots de pêche sont prévus dans la journée pour prospecter un maximum afin de trouver la pêche.

 

Quelques jolis ombres sont pris au leurre en début de matinée et aux alentours de 11h, je prends ma cartouche. Après un bon combat, un beau mâle vient poser pour la photo !

Après la relâche, je reprends ma canne, fait un lancer et Boummm ! Une seconde cartouche, cette fois-ci c’est une jolie femelle qui a craqué !



Le soir nous décidons de remonter un peu la rivière à coté de notre refuge, et Sébastien nous offre la première truite du séjour avec de magnifiques couleurs !

Jour 4 :

Le quatrième jour sera encore le mien, mais cette fois-ci, il me suffira d’un seul lancer pour ouvrir le compteur de la journée avec un super poisson !

Je laisse les autres pêcher le coup au cas où il y aurait un banc comme le jour précédent. Mais rien. Je reprends ma canne, et pour continuer dans la lancée, un deuxième poisson viens mordre à mon leurre (quelle chance !), cette fois-ci c’est une charmante truite.

 

Deux lancers, deux poissons, impensable quand on voit la taille de ces bestiaux …


Un peu plus tard dans la journée, Pasi ferre un magnifique poisson que Joël remonte avec expérience (plus de 10 ans de pêche au saumon en France derrière lui).

 

Décidément la chance ne sourit pas à Joël qui décroche son 2ème poisson du séjour après l’avoir tenu quelques secondes…

Et comme dit le proverbe, jamais 2 sans 3, et se sera un troisième loupé pour Joël qui voit à nouveau un saumon lui échapper !


Pour conclure cette belle journée nous avons la chance d’apercevoir une petite aurore boréale après avoir fait griller quelques saucisses au feu de bois.


Jour 5 :

Durant la nuit, le ciel c’est couvert et le temps orageux nous apporte de la pluie pour toute la journée. Je décide d’emmener le groupe faire un peu de tourisme et voir une superbe cascade à 20 minutes de route.

Quelques troupeaux de rennes pas très farouches viennent nous rendre visite. Ensuite dans l’après midi, nous décidons de faire un sauna au poêle à bois à la Suédoise.

 

Qui dit sauna, dit bain froid dans le lac (oui au-dessus du cercle polaire, ce n’est pas la méditerranée) ! Pendant ce temps, le ciel se découvre et laisse rapidement place à une superbe lumière !


Un peu de produit contre les moustiques, la moustiquaire, et c’est parti pour le coup du soir à la mouche et au toc à la nymphe. En 2 heures de pêche plus de 30 ombres seront pris ! Et pas que des petits !

Et pour couronner le tout, une fois la nuit tombée, une superbe aurore boréale vient danser au-dessus de nos têtes !


Jour 6 :

Le 6ème jour sera moins fructueux que les autres, mais le paysage tout aussi formidable. Les premiers brochets des rivières Suédoise seront sortis et toujours de nombreux ombres viendront prendre notre Lotto (leurre finlandais). Sébastien remarque que les ombres ici ont une petite râpe dans la bouche due à leur régime très piscivore.


Jour 7 :

Départ pour une journée ombre et truite en petite rivière. Malheureusement les poissons n’étaient pas très présents ce matin. Nous décidons donc de nous diviser en deux groupes, l’un partant en quête de saumons avec Pasi et l’autre avec moi en prospection pour la pêche à la mouche. De notre côté, nous avons trouvé une superbe petite rivière adaptée à la mouche en sèche comme en nymphe. J’en profite pour prendre une leçon de nymphe au fil par mon Seb ! De l’autre groupe, Pasi, montre encore son expérience et fait 2 superbes bécards !


Jour 8 :

C’est le dernier jour pour prendre un saumon !

Cette fois-ci c’est la journée d’Anthony.

Premier lancer, PENDUUUUU !!!! Le poisson, frôlant le mètre fait un superbe saut, on en prend tous plein la vue, mais malheureusement il ouvre l’hameçon et se décroche ! L’hameçon changé, il fait un deuxième lancer et c’est à nouveaux pendu !!!!

Pour le coup, c’est une femelle qui viens presque jusqu’à nous, mais elle se décroche à son tour…

 

2h plus tard, je ferre un beau poisson en plein courant. Pensant que ça pouvait être le dernier du séjour, nous en profitons pour faire une petite photo de groupe…

Mais attention la suite !

Aux alentours de 13h, Pasi m’appelle par téléphone en criant en Anglais : « Come on !! I tank a very big fish !!!! About 15 kilos !!! »

Malheureusement, nous étions trop loin pour venir le voir, mais la photo parlait d’elle-même…

Et comme s’il n’en avait pas assez prit, après le repas il refait un « petit » de 85cm !!!!

 

18h, l’heure de changer une dernière fois de spot. Anthony, pour la première fois nous annonce qu’il le sent bien ! Attention ! Première fosse, premier lancer, BADABLLAAAAAAAAAAA !!! Dans le jargon, on aurait dit qu’il était attelé à une vache ! Ziiiiiiiii le frein qui chante !!! 1m05 !!!!! Anthony, comme il l’avait si bien commencé, est venu clôturer le séjour de façon remarquable avec ce splendide poisson!


Pour l’anecdote, une heure avant la fin de la journée, Sébastien pensant avoir un petit saumon, nous a sorti un magnifique combat avec un brochet taillé pour vivre en eaux rapides !


En conclusion de cette superbe première semaine avec des clients, nous avons eu la chance de toucher énormément de saumons, connaissant la difficulté à prendre ce poisson qui ne se nourrit pas durant la période de remontée des rivières pour frayer.

 

 

Encore beaucoup d’interrogations sont présentes sur ce poisson, sur son mode de vie, ses déplacements et sa technique de pêche qui nous fera revenir, ça c’est sur, l’année prochaine !